samedi 16 septembre 2017

The Hate U Give - Angie Thomas


Lu en VO

Titre VO : The Hate U Give
Auteur : Angie Thomas
Sortie : le 2 mars 2017 (chez Walter Books)
Pages : 438

Résumé (traduction personnelle)
Starr, 16 ans, vit dans deux mondes différents : le pauvre quartier dans lequel elle est née et a été élevée, et son lycée distingué dans les banlieues. L'équilibre difficile entre eux vole en éclats quand Starr est la seule témoin de la fusillade mortelle de son meilleur ami, non armé, Khalil, par un officier de police. Maintenant ce que dit Starr peut détruire sa communauté. Ça peut aussi la tuer.

Mon avis
Je n'étais pas forcément inspirée par cette lecture au départ. Je l'ai lu avec le club de lecture VO « Unicorns gonna read ». De plus, j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Finalement, je suis agréablement surprise.

On est assez rapidement plongé dans le vif du sujet, à savoir la mort du meilleur ami de Starr. À partir de là, il y a des longueurs, mais petit à petit, j'ai tout de même réussi à plonger dans le roman. Quand les choses se mettent un peu à bouger, on a qu'une envie : voir ce qui va se passer. On a envie que justice soit faite, que la mort de Khalil ne demeure pas impunie, on a hâte de voir ce que Starr va faire.

Ce roman nous confronte à une certaine réalité : les personnes noires qui vivent dans les cités, et les préjugés que ça engendre. Ce n'est même pas un meurtre de haîne qui est commis dans ce roman, mais un meurtre basé sur le préjugé : il est noir, il vient des quartiers pauvres, forcément il y a quelque chose de louche chez lui et c'est un danger. Ça reste basé sur une pensée raciste, mais c'est plus subtil. Et effrayant. Ce livre est parfois difficile.

On découvre également le quotidien de Starr, sa famille, le quartier dans lequel elle vit, et j'ai trouvé tout cela intéressant, bien que ça engendrait des longueurs parfois. L'auteure nous montre l'aspect pauvre du quartier, avec le danger persistant, les gangs, les dealers, mais aussi une vraie communauté, la solidarité, et des gens qui vivent tout simplement leur vie tranquille, sans être des dealers ou des voleurs.

En conclusion, j'ai bien aimé ce roman, qui j'espère va faire changer les mentalités. Je sais déjà qu'il a eu un énorme succès aux Etats-Unis.
Pour ce qui est de la VO, c'est assez accessible, la principale difficulté vient de l'argot utilisé.


Infos
Il s'agit d'un one-shot

jeudi 7 septembre 2017

L'océan au bout du chemin - Neil Gaiman


Titre VO : The Ocean at the End of the Lane
Titre VF : L'océan au bout du chemin
Auteur : Neil Gaiman
Sortie : le 9 mars 2016 (chez les éditions J'ai Lu)
Pages : 251

Résumé
« Les adultes suivent les chemins. Les enfants explorent. »
De retour dans le village de sa jeunesse, un homme se remémore les événements survenus l'année de ses sept ans. Un suicide dans une voiture volée. L'obscurité qui monte. Et Lettie, la jeune voisine, qui soutient que la mare au bout du chemin est un océan...

Mon avis
Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en lisant ce livre, étant donné que, pour une fois, le résumé n'est pas révélateur. Après avoir adoré L'étrange vie de Nobody Owens de cet auteur, et au contraire être sortie mitigée de American Gods, je voulais tenter une nouvelle fois un livre de cet auteur. J'en ressens plutôt satisfaite, sans avoir été transcendée pour autant.

J'ai aimé retrouver un autre univers de l'auteur, avec une ambiance qui devient familière au fur et à mesure que je découvre ses romans. Il y a toujours une atmosphère mystérieuse qui intrigue, et j'ai apprécié les côtés sombres qui ne mettent pas forcément à l'aise. L'ambiance de ce livre m'a rappelé le film « Coraline » par moments, adaptation d'un autre roman de Neil Gaiman (je cite le film car je n'ai pas lu le livre, mais à première vue, le film a l'air de retranscrire plutôt bien les atmosphères sombres de ses livres). On retrouve également la nostalgie de l'enfance, qui nous rappelle qu'en chaque individu il y a un enfant.

Toutefois, j'ai trouvé l'histoire un peu longue à commencer. Je me suis même ennuyée à plusieurs reprises. C'est vraiment la 2e moitié du livre qui m'a happée, et qui m'a donné envie de continuer l'histoire. Il m'a fallu du temps aussi pour adhérer aux personnages (j'ai toujours du mal avec les personnages âgés de 7 ans qui ont l'air beaucoup plus âgés dans leurs actions / paroles / pensées).

En conclusion, j'ai passé un bon moment avec ce livre, qui aurait pu cependant être bien meilleur. L'univers est plutôt chouette, j'aime toujours autant l'atmosphère un peu sombre teintée d'espoir que réussit à créer Neil Gaiman. Je regrette de ne pas avoir réussi à rentrer rapidement dans le livre.


Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
Grand format : 18€

Format poche : 6€


samedi 26 août 2017

Red Queen (2) : Glass Sword - Victoria Aveyard


Titre VO : Red Queen #2 - Glass Sword
Titre VF : Red Queen #2 – Glass Sword
Auteur : Victoria Aveyard
Sortie : le 1er mars 2017 (chez Le Livre de Poche)
Pages : 640

Résumé
Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupard des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l'argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l'électricité. Pour la famille royale, elle est une anomalie, une aberration. Une diabolique machine de guerre. Alors qu'elle fuit la cour et Maven, le prince qui l'a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n'est pas seule. D'autres Rouges cachent l'étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l'aube, plus rapide qu'un éclair d'argent. Capable de renverser ses oppresseurs de toujours. Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.

Mon avis /!\ Spoilers à propos du tome 1 /!\
Ayant adoré le 1er tome, j'avais très envie de lire cette suite, et j'espérais l'adorer tout autant. Et l'objectif est à moitié rempli.

Tout d'abord, j'ai trouvé que c'était assez long à commencer. Le 1er tome avait aussi quelques longueurs, mais pas dérangeantes, qui permettaient de bien s'immerger dans l'univers. Ici, je me suis ennuyée à certains moments. J'avais parfois l'impression que certaines scènes n'étaient que du remplissage. Néanmoins, petit à petit je me suis replongée dans l'histoire, et dans cet univers que j'avais beaucoup aimé dans le tome 1. La fin est même très addictive, et on a très envie d'avoir la suite sous la main.

Pour continuer sur les points négatifs, je trouve Mare encore plus insupportable. Dans le 1er tome, elle faisait un peu grincer des dents, mais on arrivait quand même à s'attacher à elle. Là, elle est tête à claques. J'en suis encore plus déçue, car après ses défauts du tome 1, j'espérais un progrès. Et c'est quasiment l'inverse. Elle passe la totalité du livre à se plaindre, à jouer les martyrs, à nous rappeler que son pouvoir est trop fort et que les autres sont pratiquement des crottes à côté d'elle, que c'est un fardeau pour elle d'être aussi forte, que tout le monde dépend d'elle car elle trop trop importante, blablabla. 

Bref, elle m'a énervée.

Le pire est sans doute la façon dont elle veut protéger Kilorn en se disant « il n'a pas de pouvoir, ce n'est qu'un pêcheur, il va forcément mourir, il vaut mieux pour lui qu'il se cache ». Alors que bon, c'est sans doute celui qui s'en sort le mieux.

Puisque je parle des personnages, j'ai en revanche beaucoup aimé les personnages secondaires. Kilorn était assez transparent dans le tome 1, et ici on apprend à bien le connaître et à s'attacher à lui. Il en est de même pour Farley, qui manquait d'approfondissement. Cal est aussi attachant, et son lien avec Mare est plus logique que dans le tome 1, même s'il manque d'intérêt à mes yeux. Sans compter qu'on rencontre plusieurs nouveaux personnages, puisque Mare part en quête des sang-neufs (j'avoue m'être un peu perdue entre certains personnages). Quant à Maven, on a toujours envie de l'étrangler. Sa cruauté est encore plus grande, et vu la fin de ce tome, je ne doute pas que ça s'aggravera dans le tome 3. Il n'empêche que sa psychopathie rend l'histoire encore plus intéressante.

En conclusion, j'ai passé un bon moment avec ce tome. J'aime toujours autant l'univers, j'ai aimé rencontré de nouveaux personnages, et voir des anciens plus approfondis. Toutefois, il est pour moi en dessous du 1er, il y a quelques longueurs, notamment dans la 1ere moitié du livre, et Mare est devenue un personnage tête à claques. La fin est assez frustrante, et j'ai tout de même très envie de lire la suite.


Infos
• Il s'agit du 2e tome de la saga « Red Queen », il est précédé de Red Queen (1), et suivi de King's Cage (3)
• Aucun titre n'a été annoncé pour le tome 4, mais celui-ci est prévu en VO pour 2018
• Un recueil, réunissant deux nouvelles, intitulé Cruel Crown, est également sorti en VO, il n'y a pas d'indication pour une sortie VF

Prix
Grand format : 18€
Format poche : 7,90€

samedi 29 juillet 2017

Pour un tweet avec toi - Teresa Medeiros


Titre VO : Goodnight Tweetheart
Titre VF : Pour un tweet avec toi
Auteur : Teresa Medeiros
Sortie : le 23 novembre 2012 (chez Milady)
Pages : 288

Résumé
Auteure d'un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc.
« MarkBaynard », professeur d'université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l'un de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu'inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l'inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?

Mon avis
J'espérais une lecture simple et pas prise de tête avec ce livre. Et c'est exactement ce que j'ai eu.

Le concept est original, puisque une grande partie du roman est sous forme de tweet. Pour moi, c'était à la fois un avantage et un inconvénient. Un avantage parce que c'est original, que ça se lit bien, et qu'on va droit au but, on ne tourne pas autour du pot. L'inconvénient, c'est que les personnages sont moins approfondis. Je le regrette surtout pour Abby, puisqu'il s'agit du personnage que l'on suit. Même s'il y a certains passages sous forme de récit, cela ne suffit pas à donner beaucoup de profondeur à Abby. Elle évolue au fil de l'histoire, mais parfois, à cause du fait que l'on soit cantonné aux tweets, elle semble changer sans raison.

Quant aux personnages en eux-mêmes, ils manquent un peu de profondeur comme dit plus tôt, mais ils sont toutefois attachants. On prend plaisir à suivre la rencontre assez singulière de ces deux personnages. C'était tour à tour mignon, drôle, touchant, triste. La manière dont se tisse leur relation est plutôt bien faite, et m'a paru crédible, sans tomber comme un cheveu sur la soupe.

J'ai bien aimé aussi les références diverses dans ce roman, même si j'ai trouvé qu'il y en avait un peu trop. J'avais parfois l'impression que l'auteure mettait des références juste pour mettre des références, et ça pouvait être un peu lourd.

En conclusion, j'ai passé un moment très agréable avec ce roman. C'est une lecture légère, qui fait du bien, et qui raconte une histoire assez mignonne, mais avec tout de même ses défauts.


Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
Format poche : 2,99€



samedi 22 juillet 2017

La reine du Tearling (1) - Erika Johansen


Titre VO : The Queen of the Tearling #1
Titre VF : La Reine du Tearling #1
Auteur : Erika Johansen
Sortie : le 2 novembre 2016 (chez les éditions JC Lattès)
Pages : 508


Résumé
On ne naît pas reine, on le devient.

Après la mort de sa mère, la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l'escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling.
Kelsea ne s'est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu'elle découvre vont la pousser à commetre un acte d'une incroyable audace, qui jette toute le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d'embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches. Une épreuve du feu, qui forgera sa légende... ou la détruira.
Erika Johansen nous entraîne dans une épopée flamboyante où une jeune princesse insoumise devra lutter pour monter sur le trône.

Mon avis
J'attendais énormément de cette lecture, car elle me faisait envie depuis sa sortie en VO. Finalement, j'ai passé un très bon moment, même si ce n'est pas le coup de cœur que j'espérais.

Tout d'abord, j'ai mis un peu de temps à rentrer dans le roman. Il y a pas mal de longueurs, et il n'y a pas énormément d'action, surtout pendant la première moitié du roman. À certains moments, j'avais du mal à continuer car il ne se passait rien.


Toutefois, l'univers crée est très intéressant. On reste un peu en surface dans ce tome, mais je ne doute pas qu'on apprendra plus de choses dans la suite. Je m'attendais à de la fantasy pure et dure, mais on se retrouve dans un mélange de fantasy et de dystopie, puisque l'histoire se situe dans le futur. On trouve parfois des références modernes (voire futuristes) qui peuvent désarçonner un peu, et ça m'a bien plu.

Le personnage de Kelsea est également assez attachant. On découvre une héroïne, qui pour une fois, est loin d'être une beauté. Elle se retrouve un peu malgré elle dans tout cette histoire, sans avoir vraiment eu le choix, elle se sent dépassée par les événements, mais elle démontre une grande force de caractère, une volonté de fer, et un esprit de justice. Elle progresse au fur et à mesure du roman et s'affirme. En bref, c'est un super personnage !



J'ai bien aimé aussi les personnages secondaires, qui sont assez mystérieux pour certains puisqu'on sait peu de choses sur eux. J'espère qu'on apprendra à mieux les connaître dans la suite. J'avoue être aussi intriguée par la Reine Rouge, la grande méchante de l'histoire.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé cette lecture. L'univers est fascinant, et le personnage principal génial. Je regrette les longueurs qui m'ont freiné dans ma lecture.
Et je mets un pouce en l'air pour la superbe couverture ♥


Infos
• Il s'agit du 1er tome de la trilogie « La reine du Tearling ». Il est suivi de L'invasion du Tearling (2)
• Le 3e tome, Le sort du Tearling, est sorti en VO le 29 novembre 2016. Aucune date n'a encore été annoncée pour la sortie VF

Prix
Grand format : 22€

mercredi 19 juillet 2017

Fire Punch (1) - Tatsuki Fujimoto


Titre VO : Fire Punch
Titre VF : Fire Punch
Auteur : Tatsuki Fujimoto
Sortie : le 21 juin 2017 (chez les éditions Kazé)
Pages : 206

Résumé
Plongés dans une nouvelle ère glaciaire où le chaos et la famine règnent sur terre, les hommes sont prêts à tout pour survivre. Parmi eux, certains possèdent des dons surnaturels. Agni et sa sœur Luna font partis de ces « élus » et utilisent leur pouvoir de régénération pour nourrir les habitants de leur village. Mais un jour, un terrible malheur les frappe. Agni sera le seul survivant du massacre qui a brûlé ses proches. Il part alors dans une quête effrénée pour assouvir sa soif de vengeance.

Mon avis
En commençant ce manga, je m'attendais à quelque chose un peu plus tourné vers la fantasy, puisque qu'il est fait mention de pouvoirs surnaturels, et d'un peu moins sombre. Je me suis trompée.

Tout d'abord, j'ai été frappée par la noirceur de ce manga. D'entrée nous sommes plongés dans un univers qui est loin d'être celui des bisounours, où les humains ont du mal à survivre. Le froid et la famine règnent, et certains sont obligés d'arriver à des mesures extrêmes pour survivre. Ce manga peut être assez violent par moments, que ce soit à travers certaines scènes ou certains propos.

L'histoire d'Agni est horrible, il subit un sort épouvantable qu'on aimerait tellement pouvoir changer. J'ai énormément compatis pour ce personnage, pour lequel on ne sait pas si on peut avoir de l'espoir ou pas. Quelques personnages sont introduits, mais trop peu et trop rapidement pour qu'on puisse vraiment faire connaissance avec eux. J'espère que ça sera pour le tome suivant.

L'univers est également intrigant, et j'aimerais en savoir plus sur celui-ci. Finalement, ce tome est très introducteur, du coup on n'apprend pas beaucoup de choses. J'espère que l'univers sera plus approfondis par la suite, car j'avoue qu'il y a certaines questions que je me pose. Pareil pour ce qui est des élus, j'ai l'impression qu'on reste énormément en surface.

En conclusion, c'est un très bon tome introducteur, avec un univers sombre et intéressant, et un personnage dont on a envie de suivre l'histoire. Ça manque seulement de profondeur.

Je remercie Babelio et les éditions Kazé pour ce partenariat


Infos
• Il s'agit du 1er tome de la saga « Fire Punch »
• La sortie du tome 2 est prévue le 23 août, celle du tome 3 le 25 octobre, et celle du tome 4 le 13 décembre 2017

Prix
Format poche : 7,99€

mercredi 21 juin 2017

I am Princess X - Cherie Priest


Titre VO : I am Princess X
Titre VF : I am Princess X
Auteur : Cherie Priest
Sortie : le 26 avril 2017 (chez les éditions Bayard)
Pages : 293

Résumé
L'amitié plus forte que la mort !

May et Libby étaient les meilleurs amies du monde. Mais Libby a disparu dans un accident de voiture, et May ne s'en est jamais remise. Trois ans plus tard, May découvre avec stupeur des autocollants à l'effigie de Princess X placardés dans toute la ville ! C'est un personnage qu'elle avait créé avec Libby ! Qui a bien pu s'emparer ? Un compte instagram lui est même dédié et on peut y lire ses aventures. En les parcourant attentivement, May découvre des indices troublants qu'elle seule peut comprendre...

Qui se cache derrière Princess X ?

Mon avis
Ce livre me faisait de l'oeil dès sa sortie. Si ce n'est pas vraiment l'histoire à laquelle je m'attendais, j'ai adoré !

Au premier abord, je pensais que ce livre serait plutôt mystérieux, sans un aspect aussi proche du thriller. Finalement, c'est une direction plutôt chouette. J'ai très vite été prise par ce roman. On est rapidement plongé dans l'histoire de Princess X, et tout le mystère qu'il y a autour de cette mystérieuse personne. J'ai été passionnée par « l'enquête » du début à la fin, malgré quelques facilités d'après moi.

En ce qui concerne les personnages, je les ai trouvés attachants, chacun à leur manière. Pour une fois il n'y a pas de romance, et c'est une bonne idée. C'est l'amitié qui est mis en avant dans ce roman, notamment celle entre May et Libby, à travers le personnage de May. Et c'est une belle amitié.

Le seul point que je reprocherai, c'est que j'aurais voulu que ce soit plus surprenant. Mais sinon, j'ai adoré, j'ai dévoré ce livre en 2 jours. J'ajouterai aussi que les illustrations sont chouettes, et apportent un petit plus au livre.

En conclusion, c'est un excellent thriller jeunesse, avec de l'action, du mystère, des personnages attachants. Je ne veux pas en dire trop pour ne pas gâcher la lecture, car moins on en sait mieux c'est. Je dirai juste : foncez !



Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
Grand format : 14,90€

jeudi 15 juin 2017

American Gods - Neil Gaiman


Titre VO : American Gods
Titre VF : American Gods
Auteur : Neil Gaiman
Sortie : le 14 mai 2014 (chez les éditions J'ai Lu)
Pages : 599

Résumé
À peine sorti de prison, Ombre rencontre Voyageur, un personnage intrigant. Dieu antique, comme le suggèrent les indices énigmatiques qu'il sème à longueur de temps, fou furieux ou bien simple arnaqueur ? En quoi consiste le travail qu'il propose à Ombre ? En acceptant d'entrer à son service, ce dernier plonge au cœur d'un conflit qui le dépasse, opposant héros mythologiques de l'Ancien Monde et nouvelles idoles profanes de l'Amérique. Mais comment savoir qui tire véritablement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l'aube des temps ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? À moins que ce ne soit le mystérieux M. Monde...

Mon avis
Sachant que ce livre allait être adapté en série, et voulant découvrir un nouveau Neil Gaiman après avoir beaucoup aimé L'étrange vie de Nobody Owens, je me suis plongée dans American Gods. Et je dois avouer que j'espérais autre chose.

Tout d'abord, c'est un univers assez spécial, auquel il faut adhérer. Je dois avouer que ça n'a pas été entièrement mon cas. Si j'ai été passionnée par toutes ces histoires d'anciens dieux et de nouveaux dieux, il y a des passages que j'ai trouvé vraiment bizarres, et ils m'ont souvent perdue. En somme, je n'ai pas apprécié tous les aspects de cet univers.

J'ai également trouvé qu'il y avait énormément de longueurs. Il m'a fallu plus de la moitié du roman pour être enfin prise par l'histoire. J'ai même failli abandonner à plusieurs reprises (je suis persévérante dans mes lectures, pour le meilleur et pour le pire). Pour tout dire, à un moment donné j'ai presque été plus passionnée par les histoires racontées que par l'histoire principale.


Sinon, le conflit entre anciens dieux (mythologiques et folkoriques) et nouveaux dieux (de la « technologie », du monde moderne) étaient intéressants. Si Ombre apparaît un peu froid au début, j'ai bien aimé son personnage, qui s'avère tout simplement humain, et qui est mêlé un peu malgré lui à ce conflit. Les autres personnages, notamment Voyageur, sont également intéressants, bien qu'on ne s'attarde pas énormément sur eux.

Quant à la fin, elle est assez surprenante. J'admets avoir trouvé les 100-150 dernières pages plutôt prenantes. Il y a pas mal de rebondissements que je n'avais pas vu venir, et j'ai très vite lu les dernières pages.

En conclusion, je suis mitigée sur ce roman. Je n'ai pas trop adhéré à l'univers, bien que j'ai trouvé certains aspects intéressants. Il y a également trop de longueurs. Mais j'ai tout de même apprécié les personnages, et la fin est prenante et riche en rebondissements. Je suis contente d'avoir persévéré pour la fin du roman, car c'est la meilleure partie. Toutefois, je ne lirai sans doute pas la suite.


Infos
• Ce tome est suivi d'Anansi Boys. Ces livres peuvent cependant être lus indépendamment.
American Gods a été adapté en série télévisée sous le même titre, avec notamment Ricky Whittle dans le rôle d'Ombre, et Ian McShane dans le rôle de Voyageur. La saison 1 est actuellement en cours de diffusion, et une saison 2 est prévue.

Prix
Grand format : 22€
Format poche : 7,80€

samedi 10 juin 2017

Croc-Blanc - Jack London


Titre VO : White Fang
Titre VF : Croc-Blanc
Auteur : Jack London
Pages : 258 (chez les éditions Libretto)

Résumé
À l'épreuve du Grand Nord, un jeune chien-loup apprend à survivre dans ce paysage glacé et sauvage. Il sera recueilli par des Indiens qui lui donneront son nom : Croc-Blanc. Il découvre auprès de ces hommes la chaleur et la quiétude, mais aussi le goût du sang. Racheté par un homme blanc sans foi ni loi, il deviendra chien de combat et apprendra un sentiment inconnu de lui jusqu'alors : la haine.

Mon avis
Encore un classique que je voulais découvrir depuis longtemps. Surtout que je me suis rendue compte récemment que je ne connaissais absolument rien de l'histoire de Croc-Blanc, à part que c'était l'histoire d'un loup. Je suis très heureuse d'avoir découvert ce roman !

Tout d'abord, j'ai très rapidement accrochée au style, que j'ai trouvé beau et prenant, presque poétique. Parfois, je n'avais pas l'impression que c'était une histoire pour enfants (ou alors ça vient de la traduction de cette maison d'édition, qui n'est pas destinée aux enfants). Toutefois, pour moi il y avait quand même quelques longueurs.

Pour ce qui est de l'histoire, j'avoue que je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait des moments aussi sombres. On suit les aventures de Croc-Blanc, qui traverse des épreuves difficiles, entre la faim, la solitude, le harcèlement par ses camarades, la maltraitance, limite la torture etc. En bref, beaucoup de joie.

J'aime l'ironie

On est entièrement plongé dans la tête de l'animal, et on voit à travers ses sensations, son instinct, et ses sentiments, la manière dont il perçoit les humains. C'est un point de vue assez inhabituel, d'autant plus que ses "pensées" ne sont pas représentées comme celles des hommes dans les romans. Plusieurs formes de relations se forgent entre l'animal et l'humain, qui peuvent donner de l'espoir ou nous briser le cœur. J'avoue avoir été révoltée à certains moments, ou émue. On peut vite passer d'une émotion à une autre.

En résumé, j'ai aimé suivre l'histoire de Croc-Blanc, tantôt pleine d'espoir, tantôt difficile.


Infos
• Il s'agit d'un one-shot
Croc-Blanc a connu plusieurs adaptations filmiques, dont l'une des plus connues est Croc-Blanc, sortie en 1991, avec notamment Ethan Hawke

Prix
Format poche :
- 4,95€ chez Hatier
- 5,90€ chez Le Livre de Poche Jeunesse
- 5€ chez J'ai Lu
- 9,70€ chez Libretto
- 6,30€ chez Folio Junior
- 2,90€ chez Pocket
- 3€ chez Larousse

mardi 6 juin 2017

Les stagiaires - Samantha Bailly


Titre : Les stagiaires
Auteur : Samantha Bailly
Sortie : le 20 mars 2014 (chez Milady)
Pages : 350

Résumé
Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d'horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l'édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l'industrie créative.
Une réalité s'impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d'élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu'on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro...

Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s'entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Mon avis
Je voulais découvrir ce livre depuis un moment déjà. Et finalement, j'ai beaucoup aimé !

On suit Ophélie, qui laisse sa vie derrière elle pour effectuer son stage chez Pyxis, en espérant un CDD au bout. J'ai beaucoup aimé son personnage, auquel je me suis attachée très rapidement. De plus, on peut facilement se reconnaître dans ses angoisses pour son avenir, et ses galères, notamment pour trouver un appartement qui ne lui pompera pas tout son argent. J'ai trouvé également les personnages secondaires attachants. Certains paraissent assez clichés au premier abord, mais ils sont finalement plus profonds qu'ils n'y paraissent. Certains jouent un rôle, en pensant que ça les rend plus intéressants.

Toutefois, il y a un gros point noir dans cette lecture : Arthur. Ce personnage est insupportable. C'est un égoïste qui ne peut s'empêcher de faire souffrir les autres, alors même qu'il a conscience de leur faire du mal. Il a beau se questionner sur son avenir, avoir des difficultés à s'émanciper de sa famille, ça ne justifie pas la façon dont il traite les gens. J'ai eu énormément de peine pour Juliette, qui n'est pas forcément un personnage attachant, mais qui en bave à cause de lui. De plus, à un moment donné, je trouve que son comportement frôle le harcèlement vis-à-vis d'Ophélie. Sans compter qu'il ne se prend pas pour n'importe qui, sous prétexte qu'il est beau et qu'il a une famille riche. Bref, ce personnage m'a hérissé le poil.


Pour l'histoire, je l'ai trouvé prenante. J'ai aimé découvrir Pyxis aux côtés des stagiaires. C'est une entreprise qui donnerait plutôt envie mine de rien. On est plongé dans des remises en question sur l'avenir, dans des angoisses sur la vie professionnelle, en résumé, des choses que n'importe quel jeune adulte peut vivre. Je me suis pas mal identifiée à certaines interrogations.

En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec cette lecture. J'ai aimé les personnages, découvrir Pyxis, suivre les stagiaires dans leur cheminement vers un avenir professionnel. Seul Arthur a gâché en partie ma lecture.


Infos
• Ce tome est suivi de A durée déterminée, paru chez les éditions JC Lattès. Ces livres peuvent cependant être lus indépendamment.
• La sortie du 3e tome, Indéterminés, est prévue pour mars 2018 chez les éditions JC Lattès.

Prix
Grand format : 18,20€